Post

Avocat Erreur Medicale Aix en Provence, Avocat Aix en Provence, Maître Patrice Humbert, Avocat Marseille, Avocat Permis de conduire Aix en Provence, avocat divorce Marseille, Avocat accident de travail Aix en Provence, Avocat , avocat Penal Aix en Provence, Avocat Accident de la route Aix en Provence, avocat perte permis Aix en Provence

Cour d’Assises à Aix en provence : un policier marseillais condamné

La Cour d’Assises à Aix en provence a condamné un policier marseillais qui avait abusé de femme en garde à vue

AIX-EN-PROVENCE : Bouches-du-Rhône.

L’histoire est sordide mais elle n’a pas fini de faire couler beaucoup d’encre, ni de susciter de l’émotion dans les prétoires des tribunaux des villes d’Aix en provence et de Marseille.

Il s’agissait, de mémoire d’Avocat, de légendes urbaines…

De ces contes pour adultes où le « méchant » policier profite de sa qualité et de ses prérogatives d’ordre publique pour abuser, violer, frapper ses victimes lors d’interpellations ou de gardes à vue.

Les légendes et les histoires fantasmagoriques sont parfois ratrappées par la réalité judiciaire.

C’est ainsi qu’un officier de police judicaire de Marseille a été condamné mercredi par la cour d’assises des Bouches-du-Rhône à neuf ans de prison pour un viol et des agressions sexuelles commis sur cinq jeunes femmes au cours de leur garde à vue.

Cette peine avait été requise et sugérée par l’avocat général.

On comprend l’émotion des parties civiles qui au prononcé de la peine ont eu une attitude digne, silencieuse tout en retenant leurs l’armes.

Les faits se sont déroulés entre 2005 et courant de l’été 2008.

Le policier a nié, alors que les faits sont accablant, avoir usé de son autorité pour contraindre une gardée à vue à lui pratiquer une fellation dans les toilettes du commissariat, en prétextant la thèse du complot de la part des parties civiles qui n’avaient aucun lien entre elles…

Les victimes se seraient exécutées sans rien dire et avoir consenti à accepter ce qu’il attendait selon lui.

Triste défense.

Il ne s’agit bien entendu pas du procès de la Police, mais d’une de ses brebis galeuses.

Les jurés ont reconnu coupable des faits de viol, de corruption et de harcèlement.

Humbertavocat

Ajouter commentaire